Pourquoi le député de l'opposition Saleh Maki a été arrêté?

2 Mai 2013 , Rédigé par Jeunes Tchad

Pourquoi le député de l'opposition Saleh Maki a été arrêté?

A midi du mercredi 1er mai [hier] un message depuis N’Djamena fait état de coup de feu à la garnison de Gassi entre les militaires faisant plusieurs mort.
La même information parvient une heur après par un anonyme ''d'un affrontement à l'arme lourd entre les Zakhawa à Gassi'', une fois que l'information rendu publique, le site d'actualité en ligne affirme ''une tentative de coup d'Etat aurait été déjoué par la garde du despote Idriss Deby Itno dans la capitale tchadienne'' directement l'information retwitté prend de l'ampleur entre ''Info'' ou ''Intox''.
A 18 h 43 local un des correspondants bien introduit dans le milieu affirme des mouvements anormale des militaires au Palais Rose et des tires de coup de feu ont été écouté. Quelque heur après à 22h la même source assurent des '' militaires lourdement armée en direction de quartier Farcha toute entrée ou sortie est interdite'' après un communiqué du gouvernement attestant les faits d'un ''coup d'Etat'' et la mort d'un général et plusieurs autres militaires.

Pour celui qui suit l’actualité tchadienne, dans la publication du 28 Avril; il est publié sur ce blog:'' tension à Amdjarass et Bahai'' lié au affrontement qui ont eu lieu au Darfour, Je cite: ''La défaite des soldatesques de Deby hier au Darfour face aux rebelles soudanais de MJE a provoqué une véritable psychose au sein de la communauté Zakhawa.
Une source informe que plusieurs militaire et officier du clan affirment ne plus servir de chair à canon. Après le Mali et la RCA, il n'est désormais plus question de s’aventurer encore au Darfour.''

Idriss Deby à des sérieux problèmes avec sa garde présidentielle tous recrutés des Zakhawa du Darfour proche du MJE la rébellion soudanaise son ex-allié. Deby a voulu satisfaire son nouveau maitre El-Bechir en menant des attaques contres les positions de ce mouvement dans les jours précédents face à la reprise des hostilités militaires des rebelles tchadiens ainsi des voix se sont soulevées au sein de la communauté Zakhawa dénonçant le massacre de leur frère.

Mais que vient faire le pauvre Saleh Maki dans tout ce problème de famille?
Les opposants Yorongar, Kebzabo, Gali, tous ont été arrêtés pour des accusations fallacieuses, puis relâché.
L'arrestation de Saleh Maki n'est rien autre qu'une diversion de l'opinion nationale de ce qui se passe au sein du clan et les vagues de défection des militaires vers le Nord et l'Est .
Sans oublié le mécontentement de militaire au Mali.

Jeunes Tchad: l’émergence d'une jeunesse consciente.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article