Interview exclusive en direct avec le blogueur Acheikh Ahmat Attidjani Djarma administrateur du Jeunes Tchad

Interview exclusive en direct avec le blogueur Acheikh Ahmat Attidjani Djarma administrateur du Jeunes Tchad et sera réalisé par Arafa Cherif. Suivre en commentaire


  • DSC00944Arafa Cherif: Bonjour Mr Acheikh . Quelle vision stratégique avez – vous pour le Tchad ?

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma: Bonsoir a tous, Merci a toi Arafa, Avant tout je remercie tout ceux qui nous suivent en direct ce soir, aux chers lecteurs et a tout ceux qui contribuent a l’émancipation de nos jeunes par leur réflexion et discussion au tour des sujets po
    sté sur Jeunes Tchad.

    Vous saviez que le cas du Tchad est un cas unique au monde, ce qui se passe dans ce pays est inadmissible et insupportable.
    La vision que j'ai sur le Tchad est de double analyse.
    Soit vers un reforme radicale permettra au pays de décoller ou bien vers un chaos encore pire que celui-ci.

    Arafa Cherif: En principe l’esprit grégaire est l' une caractéristique de l’Homme, pourquoi la jeunesse motivée, assoiffée de réussite et d’un changement ne s’unisse afin de chasser le mal qui gangrène notre pays ?

    Mahamat Sabit Adoum: Ke dieu vs aide ms chér.

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma: Si on fréquente le milieu des jeunes au pays, ils ont tous le désire du changement, nous avons l’habitude de critiquer ce silence des jeunes jusqu’à parfois atteindre leur personne. Mais les jeunes ne trouvent même pas de quoi manger a leur
    faim, des jeunes qui sont soumis a une machine de répression qui n'a aucun respect au valeur humain, des jeunes qui se sont a plusieurs fois déçu par les personnalités de l'opposition, des jeunes que l'on est leur écoute jamais, des jeunes désespérer a multiple séries d’échecs de leur activité, comment voulez vous qu'il s’unissent au milieu de ces profiteurs, et des trahisons? Sans encore vous parlez des en jeu ethnique et social....

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma: Le manque de motivation, le mal éducation, le désespoir, l’accablement, et la cruauté a permis à des égocentriques et aux avides d’aveugler les jeunes qui ont un hauteur incontestables d’abattrent un travail colossal pour la société.
    Je sui
    s ulcère de voir que tout ce jeune tchadien aller chercher ailleurs ce qu’il ne trouve pas dans leur pays, les uns iront parfois jusqu'à risquer leur vie pour aller au bout de ce qu'ils croient êtres leur rêve. On doit affronter cette redoutable machine de destruction de la jeunesse, on doit faire savoir notre existence, et se confronter à ses difficultés.

    Arafa Cherif: On a vu jusqu’à maintenant des opposants tchadiens persécutés au sens totalitaire du terme voire disparition par exemple le cas de Ibni , et récemment l’arrestation du parlementaire Gali et personne ose lever le ton et dire stop . Pourquoi ce silence d'un peuple entier ?

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma: En un mots je dirai tout simplement '' La lâcheté de l’élite'' en faite, le peuple Tchadien pendant 22 ans de régime absolu de Mr Deby, il s'est complétement changer, les principes morales et le gout du patriotisme sont supprimé. les gen
    s ont cru et certains continue a croire qu’être opposants est synonyme de bonne gouvernance. En plus de analphabétismes, de l’insupportable colons et les multiples facteurs internes qui gangrené la société, un nouveau phénomène s'observe, ( le ralliement des opposants en echange des postes ou des enveloppe) alors dans la mentalité du peuple, on se révolte pas pour la patrie, mais pour soit.

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma: Et si on observe même le regroupement quelque soit de l’opposition légal ou politico-millitaire, les gens ne se réunissent pas parce que le pays va mal comme ils veulent se faire croire, mais plutot parce qu'il y a quelque part un parent que l'on doit supporté.

    Arafa Cherif: Et si Deby change son système actuel et collabore avec la jeunesse (consciente). Pensez-vous que c’est une solution afin d’éviter les dégâts humains ?

    Brahim Oguelemi: bonsoir mr acheikh! on a longtemps esperè d un tchad uni,libre,bréf d un tchad prospere mais nos maîtres dirigent mal notre bateau.d une maniere concise quelles leçons donneriez-vous à cette jeunesse qui est encore dans l ivresse des dossiers étatiques-

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma: N'avez vous pas suivie son discours de l’émergence du Tchad? Ou le gouvernement de Nadingar 2 maintenant tous limogé? et permettez moi de vous rappelez que le jeune que tu qualifie de conscient ne collabora en aucun cas avec ce systeme.
    En effet, il ne s'agit pas d'ordre politique, mais moral.

    Kent K Dakor Bétolngar: Ce que les tchadiens oublient est que la liberté ne se donne jamais, elle s'arrache suite d'un combat aussi long qu'il soit... Alors il y aura toujours de dommage collatéral mais au moins ceux qui laisseront leurs vie pour ce combat leur mort aura servi à une cause noble!!!

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma: Mon cher Brahim, la responsabilité du mascarade que traverse actuellement le Tchad, nous incombe tous sans équivoque, mais de niveau différents. celui qui a ete a l’école n'est pas le meme qu'avec celui qui na jamais ete.
    Nous les jeunes, n
    ous devrons pas a chaque temps attendre a ce que nos dirigents face quelque chose, ils ne le front pas.
    Chacun doit apporter sa contribution de ce qu'il peut meme si c'est minime. il y a des grands problemes et des petits probleme a notre niveau en tant que jeune qu'on pourra résoudre.

    Kent K Dakor Bétolngar: Qu'on arrête de dire " que Dieu nous aide"!!! car Dieu ne viendra jamais en personne pour mener le combat à notre place! Dieu nous a fait en son image alors il sera toujours du côté des opprimés pour une cause juste!!!


    Brahim Oguelemi: pourtant un adage chinois n a-t-il pas dit<<il faut apprendre à l enfant de pêcher que de lui apprendre à manger le poisson>>? mais nos hyprocrites autorités administratives nous apprennent aussi à suivre tôt ou tard leur exemple des detourneurs et qu en pensez-vous de ce phenomene qui de jour au jour se naturalise et prend de l ampleur au tchad?

    Arafa Cherif: Mr Brahim Oguelemi , le peuple est appauvri et pris en otage par quelques ignares

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma:: Brahim, En effet, les hypocrites sont peu. Nous avons des compatriotes patriotique qui au final lâcher l’éponge tout juste parce qu'ils ont fait un seul fois de compromis qui ne devrais faire.
    Tout repose sur l’éducation de base, le fils
    d'un voleur a plus de chance d'etre comme son père que quelqu'un d'autre. Et le Tchadien n'est jamais satisfait, il veut toujours vivre au delas de ses moyens par tout les formes qui lui sont disponibles et y a t'il encore plus du systeme Mpsiste pour détourner le fond public?

    Arafa Cherif: Nous sommes 11 millions et combien sont aujourd'hui disant "milliardaires " .

    Brahim Oguelemi: alors il est de notre tâche de changer les choses n est-ce-pas? mais pourquoi peur de sauver une pleiade de vies au detriment d une minorité?actuellement le peuple est opprimé,aliéné,assujeti et bafoué de ses droits.cependant par quels moyens et techniques qu on peut rénoncer a nos droits? par la charitè?ou la révolte?

    Arafa Cherif: Mr Acheick Ahmat Attidjani internet est un bon moyen de communication populaire et pourquoi les jeunes n'utisent pas afin communiquer avec l'extérieur ?

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma :C'est que les jeunes a extérieur se demande, et bien la simple raison c'est le cout de la connexion internet. En N'Djamena la capital, pour se connecter 1 heur du temps c'est a 500 F Fca avec un débit qui ne peut meme pas ouvrir la page ya
    hoo. vous savez ce qui peut faire ce 500 pour le pouvre lamba? la connexion dans certains Cyber peut meme atteindre 2000 F cfa seulement l'heur et combien savent utiliser un ordinateur ou naviguer a l'internet?

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma: La connexion est trop cher au Tchad pour permettre une communication populaire de masse. Concernant ton approche sur les milliardaires, ce n'est pas un problème de comparaison d’effectif des riches a la population globale. le Tchadien doit
    se contenter de se qu'il mérite ce qui n'estl pas dans sont éducation.
    Cher Brahim, j'avais dis si haut que la vision du Tchad est de double analyse soit au pire ou au meilleur, faut pas être dupe et se laisser manipuler par nos parents surtout. Il faut une revolte au Tchad, et contrairement a ceux qui ne croient pas du aux multiples facteurs et bien une révolte ne se prévoit pas, c'est une accumulation qui se fait et qui est entraine de se faire et tout d'un coup un facteur déclenche un mouvement et il y a révolte. cela peut conduire a deux résultat a la naissance d'un Etat de droit et la notion du patriotisme ou a une guerre civil ce qui est peu probable.

    Arafa Cherif: Mr Acheikh Ahmat peut être ma question n'était pas claire. Par là je voulais dire actuellement la majorité des tchadiens sont pauvres et n'arrivent pas à subvenir aux besoins fondamentaux et certaines sont "soit disant des milliardaires" qu
    i se permettent de se pavaner en Occident ou à Dubai. C'est une réalité . Prenons l'exemple sur l'électricité et l'eau potable, combien des foyers au Tchad en bénéficient ? Et pourquoi certains ont droit et d'autres non ?

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma: Bien que je partage ton avis, c'est l'injustice sociale et les Tchadiens se laissent faire parce qu'ils suivent leur leaders, parce qu'ils sont préoccuper a manger a leur faim ou tout simplement qu'ils ne peuvent faire face a ce que l'on appel '' les intouchables''

    Arafa Cherif: Quelle est la meilleure stratégie qu'on puisse déployer pour que la jeunesse soit solidaire et responsable de leur avenir?

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma: Les principes et les bases fondamentales de la société qui perment de parvenir ou pouvoir realiser les solutions au problèmes qui nous minent sont bafoués. Nous appelons a la justice alors que nous admettons pas quel ne soit pas en nos faveurs, nous voulons la liberté alors qu'on régné en dictature dans la famille....

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma: Le problème de la jeunesse ce qu'elle se laisse manipuler, elle est minier partout les cotés et l'un des éléments majeurs c'est la tradition du milieu au quel elle appartient. Les jeunes doivent savoir qu'il y a de limite d'etre fier de so
    n ethnie. La meilleurs stratégie c'est l’information et de capter ceux qui sont remarquable et susceptible de relever le defi, mais attention y a ceux qui sont irrécupérable que tu les a qualifié des hypocrites ci haut.
    Comment pourrons-nous expliquer que les Étudiants Tchadiens a l’étranger s'organisent par des associations exclusivement clanique ou régionale?

    Mamadi Abbalaya: pour le Tchad ce n'est pas facile puis que les opposants ne sont pas des pas des vrais.

    Arafa Cherif: Que direz vous à Deby concernant sa phrase en 1990( Je vous apporte un cadeau qui est ni or ni argent mais la liberté) une liberté qui se traduit par un règne sans alternance?

    Makine Djama Souleymane: Vive la jeunesse tchadienne,je crois vous etes le premier a dire ça mais,qu'en pensez-vous les jeunes?seul la lutte qui libére.donc il faut repenser a zéro pour trouver des solutions à nos problemes.

    Arafa CherifMr Mamadi Abbalaya , c'est vrai ce que tu dis. C'est même la source de nos problèmes au Tchad. Les vrais opposants ( Youssouf Togoïmi , Abbas Koty, Ibni Oumar paix à leurs âmes) , sont éliminés. Et les autres qui crient quand ils ont faim à mon avis il faut pas les regarder. C'est à nous la jeunesse de prendre notre avenir en main et défendre nos droits.

    Arafa Cherif: Parlant d’hiérarchie administrative et militaire.

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma: Des nominations aux postes de responsabilité sans qualification?
    les raison et les enjeux des nominations dans l’armée ne sont pas le meme que celui de l'administration.
    En effet, pendant plus de 20 ans on se réveil pour former une armée n
    ationale, ou encore radié des responsables administratif pour détournements de fond.
    Pour les fonctionnes administratifs, le systeme leur exploite pour se consolider au vus des textes, et une fois usé il les sacrifies et faire venir d'autre. c'est l'une des principe fondamentale du jeu. ce qui est dommage c'est que c'est personnalité ne sont pas forcée mais au contraire ce sont des volontiers qui se laissent faire et tout le monde sort gagnant gagnant. le systeme leur exloite pour leur humilier et eux en profitent de la caisse publique et cela est sans distinction.
    Concernant le militaire c'est exclusivement d'ordre clanique, qui est meme la défense du système. les nominations ici se font apres études des élément ethnique seulement . On dit-on qu'on ne peut faire confiance qu'a la famille. Mais les autres ce ne sont que pour trouver de quoi a manger. C'est un bon marche économique.

    Arafa Cherif: Est ce que ces gens seront jugés un jour?

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma: A quoi sert la justice si on gracie tout le monde? si nous voulons un Etat de droit chacun doit etre juger du crime qu'il a commis. Mais si par solidarité de famille, ou ce n'est du social de traduire en justice un oncle, un pere ou une mère, le proche avenir nous dira.

    Arafa Cherif: Une dernière question , quel message voulez vous faire passer ce soir à la jeunesse tchadienne?

    Acheikh Ahmat Attidjani Djarma: Et bien pas grand chose, y a trop des jeunes qui ont perdu espoirs et qui par force et situation se retrouvent du coté de l’oppresseur, et ils ont raison c'est difficile de savoir qui est qui, la lutte ainsi que la vie relève de l'espoir, f
    aut pas être négative. tout ceux qui critique ne sont pas forcement opposant, je tiens a rappeler que Jeunes Tchad n'en fait pas aussi. C'est seulement un Etudiants. La société demande beaucoup plus aux jeunes mais avec la détermination, les principes morale et la dignité nous pouvons relever le défi. Ne se laissez pas manipuler par nos chefs des tributs, faut cultivé l'esprit patriotique et l'amour du prochain, ce defi doit etre lancer a la personne de tout un chacun.

    Arafa Cherif: Je tiens à te remercie d'avoir répondu à mes questions avec satisfaction. Vive le Tchad et vive la jeunesse Tchadienne!

    Jeunes Tchad: Et ainsi nous arrivons a terme d'interview merci a notre compatriote Arafa Cherif pour la réalisation, merci a tous ceux qui nous ont suivie, a nos chers lectures. a la prochaine avec un nouveau invité. le débat est ouvert au public. Merci infiniment et bonne suite de soirée

    Abdraman Ali Ahmat: Vibrant hommage mérité au promoteur du groupe Mr : Acheikh Ahmat Al Tidjani Djarma! Merci encore pour les efforts consentis pour la création de ce groupe. Des efforts louables et une pensée de gratitude à l’ endroit de ceux qui n’ont reculé
    devant aucun obstacle pour l’édification du groupe pour une société juste partageant des idéaux de paix de fraternité et un cadre d’échange sur la gestion de notre cher et bau pays.
    La joie est immense et l’honneur à vous témoigner incommensurable. Encore merci a vous tous Mr : Acheikh, Mn : Arafa et Mr Ahmat de vos différents points de vue sur la vision stratégique de notre cher et beau pays le Tchad ainsi que l’implication de la jeune, poster sur le groupe hier.
    Permettez moi d’apporte mon apport analytique et subjectif du vison stratégique de notre pays ainsi que l’implication de la jeunes sur la gestion des choses public. Le sérieux problème de notre pays est :
    d’une part un manque des ressources humaines hautement qualifié pour vraiment faire valoir leurs savoirs faire.
    Les personnes ressources intègre, honnête, laborieux et talentueux ne sont pas le bien venu dans l’administration public.
    D’autre part l’enivrement juridique, économique, social de notre pays freine le développement de notre pays.
    S’agissant la jeunes, nos ainés nous légué un comportement de très mauvais qualité à savoir : l’arrogance, l’ignorance, détournement des biens public ? Une tres mauvaise qualité de l’enseignement par conséquent je propose qu’ont donne toute les rédiment nécessaire avant de pouvoir la critique.

    Mahamat Tahir Hassane: vrement hommage trre mérite ou promateur du groupe.so exsilance mr Acheikh ahmat al tidjani djarma,je remerci encor pour la relation cnsentis pour la création de ce groupe.une pensée de qratitude a lendroit de ceux qui n ont reculé dé vant oucun absttacle pour une société juste partageant des d échange sur la contable de nos pays.j suis trre fier de cet relation.viv ls jeunes!viv le tchad bon contunuté mr6

    SOURCE

Partager cette page

Repost 0