Une guerre entre deux Ministrons du Gouvernement Nadingar II (Abass Tolly et Abdel Kerim Terio)

6 Avril 2012 , Rédigé par Jeunes Tchad

Une guerre entre deux  Ministrons du Gouvernement Nadingar II (Abass Tolly et Abdel Kerim Terio)

C’est urgent, entrons rapidement dans le vif du sujet, d’après les sources très confidentielles et sûres, le torchon brule entre Abass Tolly et Abdel Kerim Terio pour cause, un conflit d’interet venant de l’ancien Ministère des Infrastructures et des Transports scindé en deux dans la nouvelle équipe de Nadingar II. C’est une guerre au-delà de leurs fonctions ministerielles. C’est une guerre de succession, désormais, c’est vérifié et confirmé qu’il y a un réseau des généraux analphabètes a la recherche d’un successeur de Deby. Le réseau de ces généraux a beaucoup d’influence sur les deux ministrons. Au debut, les généraux ont basculé pour le neveu, considéré comme le dauphin d’office de son oncle mais ce dernier déclare la guerre contre celui consideré << devenu Ministre grâce a lui >> et qui est entrain de lui arracher tous les marchés lucratifs pour l’achat de conscience (ex-rebelles) et trafic d’influence envers ces généraux en leurs donnant autant des marchés et des cash. Depuis ce dernier temps, les généraux se basculent vers le ministron Teryo, puisqu ‘il a tous les postes juteux et tous les marchés lucratifs.   
Le cerveau de ces généraux (un certain Hergui tyeria) et  se trouve dans une localité nouvellement créée et peuplée des djiadistes et des militaires intégristes qui s’appelle ``Mabourouka``(environ 20kms au Nord de la capitale) l’équivalente d’une ``Madarassa`` en Afghanistan ou au Pakistan(les cellules anti-terroristes américaines ou autres doivent s’intéresser et suivre de près cette localité). Ce qui explique l’approchement de ces deux ministrons en milieu islamiste extrémiste en liaison avec Boko Harem. Un très proche ami de ces généraux,  très bien renseigné nous confie : << c’est très surprenant de voir qu’ils (généraux) dinent avec lui (PR) au Palais Burkina et complotent contre lui (PR) au quartier en cherchant sans relâche son successeur, tantôt Tolly, tantôt Teryo mais en contrepartie, ils réclament beaucoup des marchés auprès de deux ministrons..>> En scindant le Ministère en deux, Abdel Kerim Souleyman Terio se taille la part du lion en emportant avec lui toutes les directions lucratives et juteuses qui relève de ses prérogatives telles que : l’ADAC, le BNF, ASECNA, le FER (Le FER est très lucratif et gère plus de 10 milliards sur un seul marché) etc (trop pour un gamin incompétent, corrompu et la voie est libre maintenant pour les``sacs d’argent nocturnes`` vers le domicile du Ministron). C’est ainsi qu’Abbas voulait s’accaparer les marchés du FER afin de satisfaire les généraux ``ignares`` pour s’assurer d’une succession sans rivale.

Abdel kerim Terio, ancien rebelle, il a déjà l’appui de tous les ex-rebelles et grâce au détournement et a l’obtention de ces marchés lucratifs, le choix des généraux analphabètes (tous en connivence avec la rébellion d’hier) s’est orienté directement vers Terio en lieu et place d’Abbas pour la succession du vieux ruiné. Furieux, Abbas parle trop en ville :<< cet rebelle est devenu Ministre grâce à moi, Diro Arim et moi avions trop intervenus pour qu’il soit dans le Gouvernement…..>> L’autre qui ne sait même pas garder les secrets confidentiels des conseils des Ministres lui répond en allant plus loin : <<Abbas peut parler de tout ce qu’il voudra, mais moi avec mes marchés, je suis capable de tout. Les marchés, il suffit de bouffer avec le Patron et son proche entourage(les généraux et conseillers analphabètes ? ou les SGP qui vient d’être traduit en justice pour corruption et Dircab?)>>  

Nous, les contribuables tchadiens, concluons que le vieux est sérieusement ``fatigué et malade``. Comment un Abbas qui a tous ses oncles paternels en rébellion devient Ministre et intervient pour nommer un autre rebelle corrompu au titre du Ministre et qui arrive à corrompre même la Présidence ?   Les contribuables tchadiens en ont marre des rebellions a l’extérieurs, des rebelles et complices à l’intérieur et même au sein de notre Gouvernement. Le vieux ruiné est sérieusement déconnecté de la réalité, le peuple est fatigué de ce système, avec cette façon de gérer la chose publique, le peuple est entrain de se réveiller non pas avec l’arrogance de la corruption des ministrons rebelles, mais avec une fierté d’une révolution irrésistible.
 
La Rédaction du GIIT

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article