Tout dérater ne dialoguons pas d’unité, nous sommes intentionnés par le tout gâter, la malversation nous a emporté nous avons.

24 Octobre 2011 , Rédigé par jeune-tchad

Ma terre brule on ne sait plus comment dire .on attend le pauvre Bienfaiteur pour tout construire.je crachouille tout ce que la vérité m’inspire, vos atteinte ne peux que me réjouir.mon secret je ne puis le contredire .qui veux asphyxier la vérité veux périr. On anéantit les peuples pour des macabres désirs et pour le cajoler on revient discourir.

là-bas un monde sans fois ni loi qui peux tuer et voler de plais droit .ils sont comme des hommes qui sont nés rois ,des êtres garant d'une divine loi.ici les hommes sont comme sans bras parce que sans clache mais aussi sans voie ,ils sont des êtres sans refuge ici bas ,que c'est un dolant de Dieu lui -même n'entend pas.

la bas votre clan est la seul condition pour accéder a des haut fonction ,des chamelier bureaucrate ,j'ignore pour quel raison au nom du bilinguisme ,ont tué l'administration .ici le savoir a tout ses maillon mais avec des experts en trahison .appelons les des-intellectuelles cochon ceux pour leur ventre voulaient chez l'étalon

ici les commissaire eux même voyous que l'on envoie traquer des filous .ils tombent sur des innocents comme des cailloux .le pouvoir se frotte les mains ils s'en fou .ici on fait du travail pour gagner un sou mais c'est dans la bière qu'on engloutit tout. bref ici le savoir a redu fou le paradis se trouve dans les bras d'une doudou

ici comme là-bas l'ennemie c'est l'évolution, c’est dans le paradoxe que nous excellons ,le reste court vers la perfection .ici on attend Dieu dans la régression mais moi j'ai ma gueule pour des provocations, c’est un revolver qui me sert a tatillon ,ma tête et mon cœur m'y aideront .bénis soit la femme qui a fait de moi un tel garçon.

 

 

Ngarao Arnaud Haroune

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article