TCHAD: IL faut s'éloigner des tentations communautaires, aux risques de réveiller des vieux démons.

12 Décembre 2011 , Rédigé par jeune-tchad

  •  photobnnbvnvc 


    Une viellle formule revient en force dans les discours et les esprits tacites de ceux qui veulent diriger le Tchad de demain. Elle tient en deux mots : Préférence et confiance communautaire saucissonnée d’un intellectualisme dangereux. Cette expression reflète le credo officieux des responsables combattants, mais aussi une bonne partie d’anarchiste notoire qui trouve un intérêt certain d’identité et d’existence dans ce mode de fonctionnement.
    Mais pour beaucoup de Tchadiens qui analysent le futur de paix, de stabilité et de progrès, l’écho de ce slogan suscite des inquiétudes dans l’opinion détachée de l’homme public, et ceux qui veulent d’un Tchad plus attaché à son identité face aux vents de la mondialisation, plus attentive aux effets négatifs de la concurrence du monde contemporain. Malheureusement plusieurs des leaders actuels dotés d’une ambition présidentielle laissent ressortir ce vieux fond de commerce sans avenir. Il n’y a pas de privilège tribal au dessus d’une autre, il nous faut un ciment républicain.
    La jeunesse tchadienne inscrite dans les différents mouvements d’opposition doit reprendre en main son destin en redonnant tout son sens à la préférence républicaine sur laquelle elle s’est naguère construite.
    .
    Les sites qui mettent en avant l’esprit politico-communautaire doivent laisser place à une identité républicaine. Il faut renoncer à cette formule tant qu’elle ne revêt un caractère culturel et d’émancipation. Il faut peut-être l’accepter à condition de ne pas l’interpréter comme.....Lire la suite sur link....

     

    ..   

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Belongar 06/01/2012 00:19


Bravo grand chef. et puis j'aime bcp votre style. Continuer la lutte. Nous les jeunes on vous regarde et vous admire.