L'UFR mais quelle UFR ?

30 Mars 2013 , Rédigé par Jeunes Tchad

L'UFR mais quelle UFR ?

La sortie fanfaresque de Timan Edrimi de reprendre les armes contre le régime macabre de N’Djamena à généré une psychose dans l'opinion nationale. Nul ne doute que pour buté ce diable Idriss Deby et instauré un État véritablement démocratique et mettre en place des institutions fortes, il y à que la force et sauf la force qui peut nous sortir de ce sale pétrin malheureusement.
Mais depuis 23 ans que tout ceux qui ont marché sur ce chemin sont soit péri, soit trahi, soit vendu leur consciences et leur collègue de lutte pour de misérable somme d’argent, le Général Mahamat Nour Abdelkerim est un exemple patent ou encore le ralliement d'Abdraman Koulamallah et plusieurs autre dont l'opposition leur est été un véritable fond de commerce. Les déclarations de Timan ''officiellement'' chef de l'UFR à été suivie par une mise au point de l'ANCD de son alter ego le Général Mahamat Nourri.

Dans un discours diplomatique et indirect l'ANCD affirme: '' Après le cuisant échec d’Am-dam, nous avons sollicité, dès le mois de juin 2009, une réunion pour faire l’inventaire de ce revers, malheureusement, les responsables de la coalition ont préféré entreprendre des manœuvres dilatoires, concourant ainsi à l’effritement de celle-ci, et partant, à l’anéantissement de tous les sacrifices consentis depuis des années''. Mais Comment se fait-il qu'il n'y ait aucune révision de sa défaite ?

Si la déclaration de Timan d’un possible « ralliement » à l'UFR était mal interprété ou une illusion de la ''presse cybernautique'', l'ANCD ne cache pas son indignation à la bananière de l'UFR à la défaite d'Am-dam. Mais y a quelque chose de très importante à remarqué: ''la guéguerre entre les blocs de ces deux personnalités qui les président'' (L'UFR de Timan VS l'ANCD de Nourri). Et ça recommence, ne dit on pas que l'habitude est une seconde nature?

Mais c'est pas fini, contrairement à Timan dont la déclaration à fait le tour du monde, Abdelwahid Aboud Makaye, leader de l’UFDD/F et 2ème Vice-président de l’UFR avait lui aussi sortie de son silence en accordant un interview au blog de Makaila, dans son interview dont je qualifie d'un ''testament'' (rien de nouveau), il affirma ''Je suis bien sur de cet avis'' faisant allusion du fait de reprendre les armes contre la dictature, tout en prenant de réserve au propos de Timan.

Ni Timan Erdimi, ni Aboud Makaye n'ont commenté la disparition de leur collègue Adouma Hassaballah, aucun des chefs rebelles n'a fait le moindre communiqué officiel s’indignant de cette disparition, ceci nous rappel la CPDC sur la disparition de son président Ibni Oumar Mahamat Saleh. Et ainsi on fait une lutte mais quelle lutte?

Jeunes Tchad: Analyste indépendant

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article