l'islam et les Musulmans.

28 Décembre 2011 , Rédigé par Mbaibe B Gibson

    No-Terrorisme.jpg








J’ai crû dur comme le fer passer ce réveillon de Noël sans peine, le cœur inondé de béatitude et de quiétude. J’ai eu pour conviction absolue passer ce Noël sans sentiment de tristesse, sans lire ce vocable ‘’Sang’’ ou l’entendre où que ce soit. Hélas, que de mirage. Le réveillon de Noël et ce 25 décembre ont été aussi moches comme le furent les précédents, pour cause : des morts, et encore des morts ; des injures et encore ; de la haine encore de la haine, du sang, toujours du sang.

La veille de ce 25 décembre, j’ai lu des réactions vraiment contrariantes sur la fête Noël de la part de certains superficiels. Réactions qui m’ont enragé toute la nuit et comme si cela ne suffisait pas, la journée du 25 décembre a mal débuté avec cette information reçue de la part du site saharareporters.com : les membres de la secte ‘’’Boko Haram’’ ont encore frappé avec deux bombes, la communauté chrétienne près d’une église du Nigeria faisant, selon le dernier bilan, une trentaine de morts et une vingtaine de blessés. Du coup, j’ai même annulé mon envie d’aller prier à l’église, dans le but de méditer sincèrement sur l’avenir du monde avec ses divergences religieuses en général, de notre très cher pays le Tchad en particulier.
L’année passée également , les chrétiens du Nigeria ont pleuré leurs morts, passés atrocement de vie à trépas, laissant derrière eux, veuves, orphelins, veufs…que seul le bon Dieu sait comment sera leur avenir.

Du sang, de la haine, pourquoi ?
Qu’on le remarque d’emblée, je ne rédige pas cet article en tant qu’ un chrétien, non même pas, n’importe quel être humain doté d’une conscience, désirant vivre dans un monde plus juste, se fera autant de mal, pour faire ce que je fais. Mon appartenance à la religion chrétienne, est donc, un dernier argument qui m’a dissuadé à passer ce message. J’ai pris, mon stylo, toute la journée pour défendre une cause qu’en mon âme et conscience, je sens juste, en tant qu’un personnel de santé c'est-à-dire, que je ne te demande pas, comme le dirait Louis Pasteur, quelle est ta religion, ta nationalité et j’en passe. Non, je crois d’abord en l’homme dans cet article, avant de croire en Dieu. J’ai foi en l'homme, en sa générosité, en son intelligence, en sa noblesse, en sa grandeur, en sa capacité d'entraide et de compassion. Le sang pour nous, hommes en blouse, le sang a toujours été une abomination. Un personnel de santé ne peut pas regarder le sang couler et ne pas essayer comme premier geste de secours, de l’arrêter. Le sang, lorsqu’il coule en abondance met en danger le pronostique vital du patient, provoque la mort et avec elle, un profond abattement au sein d’une famille ou d’une communauté. Mieux vaut prévenir que guérir dit un adage, mieux vaut éviter l’arrivée d’une hémorragie que d’essayer de l’arrêter après. Tel est le principal but de ce message.
EST –CE – QUE L’ISLAM EST UNE RELIGION DE VIOLENCE COMME LA SECTE BOKO HARAM LE FAIT CROIRE ? DOIT-ON RÉFÉRER A L’ISLAM DES PRATIQUES BARBARES ET INJUSTES ?
DU SANG, PARTOUT DU SANG, DES CRIS PARTOUT DES CRIS, DES PLEURS PARTOUT DES PLEURS, ET CELA CHAQUE ANNÉE, DIEU EST –IL FIER DE NOUS ?

Je me suis toujours dit, que plus le temps passerait, plus les victimes des attentats antichrétiens, on n’en entendra plus parler, que personne ne mourra pour avoir pratiquer telle, ou telle religion, pure chimère. Un constat qui m’a incité à me ronger le sang et à me poser toute la journée du 25 décembre 2011 cette question : Est-ce qu’un jour, chrétien et musulman peuvent vivre en paix dans le monde, en particulier au Tchad, chacun, respectant les droits de l’autre ? Jusqu’à hier, je répondrai encore ‘’oui ‘’ à cette question, mais sincèrement à l’heure actuelle, je suis dans le doute.

Je n’ai pas perdu espoir mais le doute à petit feu, commence à s’insinuer en moi. Tuer à mon avis, n’a jamais été une activité périlleuse, surtout lorsqu’il s’agit d’aller poser une bombe dans un lieu ouvert au publique : Il suffit de s’en procurer une, d’aller dans une mosquée peuplée et de la laisser, pour que du sang coule à flot, des pleurs et des cris emplissent l’atmosphère, de la haine prennent possession des uns et des autres. Très facile comme barbarie mais, cela est fait sans compter avec l’adage selon laquelle ‘’tout se paye dans ce monde, d’une manière ou d’une autre’’. Je viens de poser une bombe dans une mosquée, dans laquelle, il y’a un père qui fait de son mieux pour assurer un avenir meilleur à son enfant. En tuant le père, je tue l’avenir de l’enfant. En tuant l’avenir de l’enfant, voilà je fais de lui, un enfant de la rue, un danger non seulement pour moi mais également pour toute ma communauté. Pourrais- je savoir si ce sera cet enfant devenu orphelin par ma faute qui, 25 ans plus tard, violera sans le vouloir et le savoir ma seule fille et la transmettra le virus du Sida ? Serais-je en mesure d’imaginer une seule fois, que dans cette mosquée où j’ai posé ma bombe, il y’aura un orphelin, qui 30 ans plus tard me braquera pour s’approprier de mon PC dans le quel, tous mes dossiers secrets y sont ? Mes frères et sœurs chrétien(e) s, musulman(e) s, tout dans ce monde se paye, le passé nous rattrape toujours, qui sème le vent, récolte toujours la tempête ; qui sème le bien récolte toujours la reconnaissance et le succès.


L’islam n’est pas une religion de violence, le musulmans dans leur majorité, du moins, ceux que jusque là j’ai connu, de N’Djamena à Pointe-Noire et de Pointe-Noire jusqu’ici au Niger ont toujours été tolérants. Malheureusement, le monde chrétien considère plus les musulmans comme des gens violents que des gens tolérants. Pourquoi, pour plusieurs raisons :
1- Les musulmans violents sont très bien organisés ;
2- Les musulmans violents font tous les jours parler d’eux ;
3- les musulmans tolérants, même si en théorie ils critiquent les attaques, ils ne font rien de concret pour calmer les esprits et ramener leurs frères à la raison et gardent le silence quand leur religion est de plus en plus instrumentalisée pour tuer et opprimer des gens.

A présent, examinons de près, ces trois raisons qui justifient la prédominance de ‘’l’islam violent sur l’islam tolérant’’.
1- Les musulmans violents ont très bien organisés : Évidement, avec l’aide en secret de certains hauts placés de ce monde, ils arrivent à voyager, à recruter les partisans, à s’acheter les armes…
2- Les musulmans violents font tous les jours parler d’eux : Nigeria, Algérie, Mali, Égypte, Afghanistan, Irak, un seul jour ne peut passer sans que les extrémistes déclenchent de violentes émeutes lorsqu'ils s'estiment victimes de la moindre offense, que des ‘’musulmans’’ assassinent des chrétiens et des Juifs parce qu'ils ne sont pas "croyants", tout cela au nom d’Allah.
3- - les musulmans tolérants, même si en théorie ils critiquent les attaques, ils ne font rien de concret pour calmer les esprits et ramener leurs frères à la raison et gardent le silence alors que leur religion est de plus en plus instrumentalisée pour tuer et opprimer des gens : Les vrais musulmans sont-ils ceux qui posent des bombes? Pourquoi leur faut-il recourir si souvent à la violence et à la contrainte pour faire appliquer des injonctions d'un autre âge? Combien de musulmans dits «modérés» dénoncent haut et fort les violences des islamistes, leurs coreligionnaires? Leur silence ne fait-il pas d'eux leurs complices ? Serais-je en mesure, moi de passer devant un statut sur Facebook, traitant un musulman de violent, sans préciser qu’il y’a exception ? Vais-je laisser un pasteur dire que l’islam est du mal, sans le rappeler que Dieu nous a interdit de juger ? Qui est un pasteur, un imam, un prêtre pour prétendre juger ? DIEU N’EST-IL PAS LE SEUL CAPABLE DE GUIDER ET RAMENER QUELQU’UN SUR LE DROIT CHEMIN ? ATTRIBUONS LE LES NOMS QUE NOUS VOULONS, METTONS LUI SUR LA TÈTE TOUTES NOS MARQUES DE CASQUETTES PRÉFÉRÉES( Nike, Adidas, M. Dia, Timberland…) l’évidence cependant reste incontestable : IL Y’ A QU’UN SEUL DIEU AU CIEL ET C’EST LUI QUI FAIT CE QU’IL VEUT, C’EST LUI QUI DÉCIDE DE GUIDER QUELQU’UN QUAND IL VEUT, COMME IL VEUT ET OU IL VEUT.

Le musulman dit que Noël est haram. Le chrétien également dit que Tabaski est haram. Pour le chrétien, le tabaski n’a plus sa raison d’être pratiquée, du moins depuis la venue de Jésus-christ le sauveur (pour le chrétien bien sûr). En tant que chrétien, je ne pourrais passé devant un tel statut, sans y opposer quelques suggestions : On ne juge pas la religion de l’autre, on ne juge pas la pratique de l’autre, fut-elle différente de la mienne.

En tout cas, telle est ma philosophie, une philosophie si simple, qui m’a toujours encouragé à partager avec ceux qui ont bien voulu que je le partage avec eux, leurs quelques moments de fêtes organisés par leur communauté. je partage leur sourire, ce faible sourire qui au moins pendant une journée prendra le dessus des de la dureté de la vie. Que signifie fêter d’ailleurs, n’est ce pas d’abord une réjouissance sociale, avant d’être spirituelle ? Fêter Noel ou tabaski d’une manière spirituelle, c'est-à-dire sacrifier un mouton (pour le nom musulman) aller à l’église (pour le non chrétien), voilà l’illicite.


Alors, pourquoi faut-il qu’à chaque fois, plus précisément dans le milieu chrétien, les fêtes de Noel soient t-ils aussi sanglant ? Et que deviendra le monde, quand les chrétiens également, à la longue, se mettront à poser les bombes dans les mosquées ? On me dira certes, qu’au Tchad, et dans la plupart des pays musulmans, la différence des religions n’est pas une barrière pour la solidarité et la paix. Soit, mais le Tchad plus précisément est un pays ‘’ouvert’’ où, qui que tu sois, tchadien ou pas, tu peux y entrer et y sortir, comme bon te le semble, avec tous tes bagages, y compris tes idéologies. Aujourd’hui la secte Boko Haram sévit au Nigeria, demain, qui sait, ne va-t-elle pas s’infiltrer au Tchad, au Niger, au Mali, si rien n’est fait ?

Hier, cet enfant a perdu son père au Nigeria après une série d’attaque extrémistes, quand il reviendra dans son pays le Tchad, comment va t-il vivre avec ses compatriotes musulmans ?

Il y’a deux ans, en vacance à N’Djamena, j’ai décidé de me promener avec mon petit frère de 10 ans dans quelque quartiers de la ville. Notre promenade nous a conduit vers le quartier Amtoukoui où, à cause des pluies, nous n’arrivons plus à trouver une issue pour continuer notre marche. Par bonheur, une petite fille vint à notre direction. Nous lui avons demandée en Français puisque ni moi, ni mon petit ne parlions couramment l’arabe Tchadien en ce temps-là. La petite fille nous répondit, qu’elle ne parlait pas arabe, tout en nous demandant, comment nous musulmans, ne savions pas parler arabe ? Je lui avais répondu, que nous étions chrétiens et non musulmans. La petite fille, d’un geste rapide, cracha en notre direction et nous traita de ‘’perdus en enfer’’. Il a fallu mon intervention pour éviter qu’ils ne viennent aux mains avec mon petit frère.

A votre avis, à qui la faute ? Comment vivre en paix au Tchad, quand les parents (certains), les imams (certains) ne cessent d’inculper de telles idées aux gosses? Il est évident, que pour moi, la réaction de la petite fille ne valait pas la peine d’être considérée. Mais mon petit frère lui, a-t-il oublié une telle humiliation ? Un jeune Tchadien qui a perdu sa mère au Nigeria après une série d’attaque des extrémistes, revenu au Tchad, va-t-il oublier aussi facilement cet accident ? N’est ce pas à son âge qu’il faut lui prouver que l’islam est une religion de tolérance ? N’est ce pas à son âge qu’il faut lui montrer que ceux qui tuent au nom de ‘’Allah’’ ne savent pas en réalité ce qu’ils font ? Quelle sera ma réaction, moi le musulman adulte, lorsqu’un enfant de 11 ans me dira que c’est à cause de mes frères musulmans, qu’il est devenu malheureusement orphelin ? Comment me prendrais-je pour l’expliquer que L’ISLAM N’EST PAS SYNONYME DE VIOLENCE ALORS QUE LUI A DÉJÀ TIRE NAÏVEMENT SA CONCLUSION ?

Je ne perds pas de vue, qu’à travers le monde, les voix se sont levées, se lèvent encore pour condamner les attaques antichrétiennes de part le monde. Je me rappelle encore très bien de la déclaration des musulmans de France contre les attentats terroristes antichrétiens en Égypte. Je vous livre une partie de cette déclaration que j’ai encore là dans mon disque dur : « Nous (musulmans de France) voulons signifier par cet Appel notre refus de ce rapt de nous-mêmes: celui dont on usurpe l’identité est plus à même de démasquer le faussaire. L’instrumentalisation de la religion est certes trop souvent, ici, le fait de certains médias ou politiques. Elle reste, de par le monde, la terrible arme des extrémistes. Et ce sont eux qui tuent, dans différents pays, des femmes, des hommes et des enfants de toutes confessions, dont de nombreux musulmans. Le meurtre de chrétiens, comme de tout être humain, est une horreur absolue. Et c’est aussi l’islam qu’on assassine en commettant ces crimes en son nom. Alors comment se taire quand on tue en votre nom?

Depuis la France, les citoyens de foi, de tradition ou de culture musulmane - ou héritiers de ces références - veulent ici dire leur indignation devant ces crimes. Pour leurs voisins, pour leurs enfants et pour eux-mêmes, contre les amalgames destructeurs. Ils clament haut et fort leur refus de l'intolérance et des violences commises, de par le monde, à l'encontre de minorités.
Et plus fort encore lorsque certains bafouent leur foi ou leur identité en tuant au nom de l’islam. Construisons partout le vivre ensemble dans nos pays multiconfessionnels ». Fin de citation.

Il est donc clair, que l’islam n’est pas égal à violence comme nous le prouve cette déclaration. Mais, pour être sincère entre nous, je dirai que de telles réactions comme celles de la communauté musulmane de France sont de plus en plus isolées. Durant mes cinq années de cohabitation avec les Nigériens, je les entends toujours affirmer que tuer pour inciter quelqu’un à se convertir ne va pas de pair avec les fondements islamiques. Pour un de mes professeurs Mr Diakité, d’ailleurs, ‘’la conversion se fait de nos jours, non par le pouvoir des armes mais par le biais du dialogue : On discute, je t’avance mes arguments, tu m’avances les tiens et le plus fort ramène l’autre sur le droit chemin’’.
Mr Diakité, c’est bien de parler de la tolérance mais il est mieux de partager un tel message aux autres membres de votre communauté religieuse.

Moi, je garde votre discours dans mon esprit pour la vie, certes mais mes frères chrétiens qui n’ont jamais eu le privilège de l’entendre, que pensent-ils de l’Islam ? Des 5 ans passés au Niger, je n’ai jamais remarqué que la société civile Nigérienne ou les organisations islamiques Nigériennes ont organisé un rassemblement pour condamner les attaques contre les chrétiens et appeler à la tolérance religieuse. Ce qui avec le temps a fini par conduire la plus part des chrétiens (je dirai même la majorité pour être franc) à confondre islam et violence. Les chrétiens se demandent entre eux, et maintenant, même ouvertement, est-ce normal d’accepter que de nos jours qu’on opprime, on exclut parce qu’on adhère à une religion sans que cela ne dérange personne sans que côté, les gens ne boudent pas ouvertement et en masse de telles atrocités ?

Frères musulmans je suis convaincu que l’islam n’est pas synonyme de violence ; je suis convaincu, que tu es tolérant mais dommage, vraiment dommage, je puis de te dire honnêtement, que l’islam violent a pris le dessus de l’islam tolérant ; les chrétiens qui perdent leur famille lors des attentats, te prennent comme un complice. Le silence est l’une des pires solutions, il y’a que des actes qui comptent. Les ONG de lutte contre le Sida ont réussi à offrir au monde une bonne image des malades du Sida grâce à des activités concrètes comme la mise en place des associations, les conférences débats, les concertations et les manifestations publiques. De telles initiatives ont été bénéfiques non seulement pour le victimes du Sida et leur famille, mais également à la population qui avec le temps, considère les victimes du sida comme les gens normaux qui ne méritent pas d’être discriminés.

Il faut le dire, il te manque frère musulman tolérant, une telle initiative. Ainsi, en organisant par exemple des manifestations souvent et partout, pour condamner les actes barbares, non seulement tu prouves, alors que l’islam est tolérant, tu calmeras aussi un petit peu l’esprit chauffé, ‘l’envie de vengeance’’ qui commence à sourdre au sein de la communauté chrétienne. Oui, mes frères et sœurs, pour un avenir meilleur dans le monde, il faut savoir que l’hypocrisie et le silence, n’ont plus leur place dans nos esprits, ils ne doivent plus être nos solutions. La vérité blesse certes cependant, on peut la panser. L’islam n’est pas synonyme de violence par ce que j’en connais les musulmans qui raisonnent plus bien que les chrétiens ; j’en connais ceux qui sont plus tolérants que les chrétiens…seulement on n’entend pas trop parler d’eux, on entend parler que des musulmans violents, que de l’islam violente parce que jusque là, c’est cet ‘’islam-là’’ qui est le plus motivé, les plus organisé, le plus actif, même si statistiquement, personne n’est en mesure de prouver que ses adeptes sont les plus nombreux.

J’ai décidé d’écrire cet article en le signant de mon propre nom, afin, que les ami(e) s musulman(e) s que j’ai eu la chance de connaître ici sur Facebook ou avant même mon inscription sur Facebook sache, qui est derrière cet article. Ceux et celles avec lesquels (les) nous avons souvent échanger dans ma boite savent très bien que l’objectif de cet article est de promouvoir la paix malgré nos différences. Mes ami(e) s, vous savez donc très bien, qu’il est hors de question de considérer l’islam comme une religion violente. Que les membres de la secte Boko Haram viennent à tuer un de mes frères ou sœurs dans une église, jamais, au grand jamais je ne dirai que l’islam est une religion de violence, jamais parce que j’ai toujours appris à relever des exceptions dans la vie. La paix ne peut être possible, que lorsque vous musulmans tolérants, sortirez de votre silence et condamnerez en masse et à haute voix les attaques contre les chrétiens. Je vous supplie donc, de faire quelque chose pour éviter à notre monde, un avenir ténébreux, fait de désirs de vengeance, de haine, de sang, de veufs, veuves, des pleurs et des orphelins.

Rien qu’à lire les réactions de certains individus, des prétendus chrétiens, sur l’article de Saharareporters.com, relatif à l’attaque au Nigeria, j’ai frémis de peur. Je vous livre quelque unes de ces réactions : « Le Nigeria Peut-il éviter une guerre de religion ?’’ S’est demandé l’auteur de l’article’’…Un peu plus bas, on peut lire cette déclaration signée par Saidu Dogo, secrétaire de l'association des chrétiens du Nigeria (CAN) conseillant aux chrétiens, tout en étant respectueux de la loi, DE SE DÉFENDRE EN CAS DE BESOIN’’. Le Monsieur continue en affirmant que l’Église ne permettra pas que cela arrive, et a exhorté la Umma musulmane et oulémas du Nigeria à la hauteur de leurs responsabilités en appelant à l'ordre toutes les sectes islamiques à avoir du respect pour les vies humaines et arrêter les massacres. Il a averti que, compte tenu des évolutions récentes, l'association peut être contraint de faire ses propres efforts et des dispositions pour protéger la vie des chrétiens innocents et pacifiques citoyens de ce pays.’’. Un peu plus bas, dans les commentaires, on peut lire ceci : « Il y’a évidemment quelque chose qui cloche quelque part. Nous les sudistes (chrétiens) devront prendre en charge les choses dans nos propres mains et de préserver nos vies, notre avenir et l'avenir de nos enfants et les générations à venir pour éviter qu’il disparaisse, comme le veulent les extrémistes.

Ceci est une déclaration de guerre et nous devrions être prêts... » Ou encore : « Maintenant, c'est assez. Les maudits Boko Haram n'ont pas le monopole de la fabrication de bombes. Ne soyez pas trompés, LE TEMPS PRESSE. Les Chrétiens ne doivent jamais plier leurs mains pour être abattus comme le poulet. Ils se battront bientôt de retour, Dieu de leur côté consolateur, avec toutes les ressources de destruction massive à leur disposition. Maintenant, le Nigeria peut-il survivre à une guerre de religion ? »
Les choses se passent au Nigeria mais il faut être naïf pour s’arrêter là. Car, une guerre de religion au Nigeria aura des répercussions chaotiques au Tchad et dans tous les pays laïques. Ce n’était pas très joli de lire de tels commentaires. Pourtant, les faits sont là, qui expliquent tout : Les musulmans du Nigeria gardent trop le silence et dans ce sens, sont vu comme des complices. EST-C’EST VRAI ? TU ES LE SEUL A ME DONNER UNE RÉPONSE FRÈRE MUSULMAN.

Tout ce que je sais, c’est qu’il y’a urgence, vraiment urgence. Lorsque le sang coule, il faut l’arrêter avant d’évacuer le malade. N’attendons pas que certains chrétiens écervelés prennent également les armes, pour appeler au dialogue, ce sera trop tard. Mieux vaut prévenir que guérir dit-on, j’en fais mien, cet adage populaire. Toi musulman dans ton coin, toi le chrétien dans ton coin, tu peux beaucoup faire pour nous éviter un avenir sombre. La vie est vraiment simple à vivre même avec nos différences religieuses : Mohamed (Paix sur lui) est le dernier des prophètes que tout le monde doit suivre ; Jésus n’est pas le fils de Dieu car Allah n’a pas de femme ; Noël est illicite…ce sont là des vérités pour moi le MUSULMAN. Le chrétien pourra me dire mille fois que c’est faux. D’accord, je ne le force pas à me croire, en tout cas le jugement dernier nous attend. En attendant, allons jouer au foot frère chrétien et laissons notre avenir dans la main du très haut…Jésus est le fils de Dieu, après lui, il y’a personne ; Jésus est le chemin, la vérité et la vie et nul n’ira au père sans passer par lui…c’est mon avis à moi le CHRÉTIEN. Si mon frère musulman le rejette, je n’y peux rien. Je laisse le très haut s’occuper de lui. En attendant, bon mon frère musulman, allons jouer au foot comme tu l’as dis, et laissons notre avenir au très haut !

La vie est très simple à vivre, vraiment simple ou bien alors, pourquoi Dieu nous a-t-il dotés d’une conscience ?
Toi mon frère musulman qui me lit, sache que cette petite lumière pleine de tolérance qui est en toi, peut éclairer beaucoup dans l’obscurité, à condition que tu saches t’en servir. Bas toi pour rappeler partout quand tu auras l’occasion les uns et les autres à la raison. Chacun doit rester à sa place dis le à ceux qui sont violents, c’est à Dieu seul que revient le pouvoir de guider un perdu. Toi mon frère chrétien, ne te laisse pas souiller par le désir de vengeance. Je sais que, là au Nigeria, tu as perdu ton père, ta mère, ton frère dans les attaques mais continue à pardonner pour une simple raison, que ton livre saint t’ordonne de pardonner et de laisser ta souffrance, ton chagrin et ta douleur dans la main du consolateur. Sache ami chrétien, que les musulmans, il y’ en a pas que des mauvais, de violents, il y’ en a aussi des tolérants, oui l’islam tolérant existe. Un jour, tu rencontreras un musulman tolérant qui te le livrera un message de paix, d’amour et de tolérance tellement fort, tellement pur, tellement puissant qu’à l’entendre tu auras l’impression d’être en face de la sagesse elle-même sortie de ton dictionnaire et tu regretteras d’avoir pensé à te venger. Un jour peut être la voix de cet islam de paix et d’amour sera plus forte que celle de la violence. Oui, un jour peut être…

Le monde vivra t-il en paix même avec les différentes religions ? Je suis dans le doute, mais je ne perds pas espoir. Qui sait, si, je passerais mon Noël 2012 dans ma tombe. Non personne ne le sait, ni moi, ni vous. Les conséquences de la guerre des religions cependant j’en connais, tout comme vous connaissez mieux que moi, comment éviter le pire. En attendant, la vie continue, les attaques continuent, le sang continu à couler, les pleurs deviennent de plus en plus tristes, insistantes et le désir de vengeance à se développer, avec eux, le silence des uns et l’hypocrisie des autres. Jusqu’à quand ?


Mbaibe B Gibson

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article