AMNESTY INTERNATIONAL.Tchad : Des étudiants vont être jugés à cause de tracts appelant à manifester

12 Septembre 2011 , Rédigé par jeune-tchad

chad-students-detained 12.09.11Les autorités tchadiennes doivent immédiatement libérer deux étudiants qui sont détenus depuis quatre mois pour avoir, semble-t-il, tenté d'organiser des manifestations en faveur de réformes, a déclaré Amnesty International vendredi 9 septembre à la veille d'une nouvelle audience, qui aura lieu la semaine prochaine.

Bebkika Passoua Alexis et Nedoumbayel Nekaou ont été interpellés en mai à un arrêt de bus de N'Djamena, la capitale, parce qu'ils détenaient – semble-t-il – des documents appelant les Tchadiens à organiser des manifestations inspirées de celles qui ont eu lieu il y a quelques mois en Tunisie et en Égypte.

« S'il s'avère que ces étudiants sont détenus uniquement parce qu'ils sont soupçonnés d'avoir soutenu des manifestations pacifiques, nous les considèrerons comme des prisonniers d'opinion et ils devront être libérés immédiatement et sans condition, a indiqué Erwin van der Borght, directeur du programme Afrique d'Amnesty International.link

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article